FESTIVAL MUSICAL DE BRIOUDE

CHRISTEL, peinture

Copiste au Musée d’Orsay, Christel est cotée à Drouot et a réalisé certaines fresques pour les hôpitaux de Paris (Boucicault et Laennec)
Affranchie des formes et des formats, la peinture de Christel propose au spectateur un jeu de piste permanent. Sur toile ou parfois sur des paravents, on y retrouve la même palette, les mêmes aplats au couteau mais jamais le même regard. Le thème traditionnel et naturellement figuratif de la marine est transcendé par une technique abstraite, une obsession du mouvement et du contraste entre des couleurs chaudes et froides.
L’ocre et le bleu dominent des paysages imaginaires. Ils s’imbriquent dans une danse parfois furieuse. Des ciels déchirés, des flots impétueux et des bâtisses livrées aux éléments sont quasiment au centre de chaque tableau. Le vide est mis en scène avec le souci du dynamisme, la volonté de ne pas imposer un point de vue.
On peut y voir la solitude ou l’éclatante vigueur de la nature en mouvement, réduite à sa plus simple expression.
A l’inverse, les propositions abstraites des Tôles prennent le contre-pied de cette figuration désincarnée. Les compositions mettent en avant des spirales de lumière qui ne peuvent rester prisonnières de leurs cadres. Les couleurs s’entrechoquent. Elles survivent dans l’œil du visiteur et ces Tôles sont peut être plus vivantes que les paysages imaginés dans les toiles plus récentes …
Ici encore, c’est la liberté qui s’exprime. Une liberté revendiquée par le peintre qui refuse toutes les barrières, tous les carcans. Christel ne s’impose pas de sujet, le sujet s’impose à elle. Étrangement, cela aboutit à renforcer le lien intime qui existe entre ses œuvres et l’on ne peut s’empêcher de le chercher.

Christel

NOS SOUTIENS :