Le festival musical de Brioude

Résultats pour Le Festival

La programmation en détail

22 juillet : Bosbomparent (St-Beauzire)
Ensemble Beatus : « L’automne du Moyen-âge »
Lien vers le programme

23 juillet : Basilique St-Julien
Le Baroque nomade : « Le Voyage de la Sarabande »
Lien vers le programme

26 juillet : Château de Lamothe
Quatuor Adélys – Gilles Taillefer, comédien
« Confidences viennoises »
Lien vers le programme

27 juillet : Basilique St-Julien
Bruno Rigutto, piano & Jean-Yves Clément, récitant
« Nuits de l’âme » Concert littéraire »

28 juillet : N.-D.de la Borie Darles (Brioude) à 18h
Concert de l’Académie des Escales
« Du Maître à l’élève »

29 juillet : Abbatiale de Blesle
Trio Cinabre & Vincent Penot, clarinette
« Jeux de reflets »
Lien vers le programme

Ensemble Beatus

Ensemble Beatus

Jean-Paul Rigaud: voix
Frédérique Bougouin : harpes
Pascale Berthomier : violoncelle

Créé en 2005 et dirigé par Jean-Paul Rigaud, l’Ensemble Beatus est localisé en Limousin. L’ensemble est dirigé par Jean-Paul Rigaud, spécialisé dans l’interprétation des musiques médiévales depuis de nombreuses années et dont la critique musicale a salué le travail, en particulier avec l’ensemble Diabolus in Musica, par plusieurs Diapasons d’or et Diapason d’or de l’année, Choc du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, ffff de Télérama.

L’Ensemble Beatus a pour vocation la diffusion d’oeuvres musicales du Moyen Âge dans une perspective contemporaine.
Du chant grégorien à l’école Notre-Dame en passant par les premières polyphonies de Saint-Martial de Limoges et de la lyrique courtoise des troubadours limousins (XIIe et XIIIe s.) aux oeuvres des grands compositeurs du XVe siècle, l’ensemble Beatus s’est donné pour objectif une approche de ces répertoires dans leur relation avec la création artistique, musicale et littéraire actuelle.

L’ensemble propose des programmes où musique contemporaine et musique médiévale se rejoignent dans un même état d’esprit.
Jean-Paul Rigaud s’est initié au chant lyrique auprès d’Elisabeth Sandri, de Philippe Balloy et d’Odile Pietti. Sa formation d’enseignant de yoga lui a permis d’approfondir une approche globale de la pratique du chant. Mais c’est surtout par le Tai chi chuan qu’il pratique depuis plus de trente ans que Jean-Paul Rigaud a pu développer une technique vocale originale fondée sur les notions d’axe du son, de souffle et de point de résonance en relation avec le travail postural et circulatoire de cette discipline.

L’Ensemble Beatus bénéficie du soutien de la DRAC et de la Région Nouvelle-Aquitaine

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Le Baroque nomade

Le Baroque nomade

Pour mettre au jour des musiques oubliées, Jean-Christophe Frisch crée en 1995 XVIII-21 Musique des Lumières, qui deviendra par la suite XVIII-21 Le Baroque Nomade. Un nom explicite, qui d’emblée invite au grand écart entre le 18ème siècle et l’enracinement dans le nôtre.

XVIII-21 Le Baroque Nomade explore les connexions historiques et culturelles entre le répertoire baroque européen et les traditions musicales d’ailleurs : chinoises, indiennes, éthiopiennes ou turques, sur les traces de musiciens globe-trotters qui ont sillonné le monde à une époque où les voyages engendraient les cultures croisées.

Jean-Christophe Frisch s’attache à faire revivre ces rencontres en temps réel : l’ensemble a notamment travaillé sur les rencontres historiquement avérées entre musiques anciennes européennes et extra-européennes. Grâce à ce travail musicologique d’envergure, qui a conduit Jean-Christophe Frisch à enseigner à la Sorbonne, le Baroque Nomade participe depuis sa création au renouvellement de l’interprétation de la musique baroque, car les musiques savantes traditionnelles sont riches d’enseignements qui éclairent les musiques de notre passé.

Le Baroque Nomade attache une importance toute particulière à l’intensité de ses concerts pour les rendre uniques, singuliers. En 20 ans, Le Baroque Nomade s’est produit dans d’innombrables festivals et théâtres français, et sur les scènes du monde entier, au sein de plus de 35 pays.

L’ensemble a aussi publié une vingtaine de Cds. Ces disques ont été salués par la critique : Télérama, France Musique, nomination aux Victoires de la Musique, Classic News, Classica, Le Monde , Diapason, La Terrasse, etc.

XVIII-21 Le Baroque Nomade est en résidence au Centre d’art et de Culture de Meudon, et reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Ile-de-France), de la Région Ile de France, du département du Val de Marne.

À une époque où nous en avons plus que jamais besoin, le Baroque Nomade continue sans cesse à faire de la musique un vecteur de lien social, un trait d’union entre les cultures, pour continuer de rapprocher les peuples, d’aller à la rencontre de l’altérité, d’encourager la compréhension, le dialogue et la paix.

Pour en savoir plus, c’est ici !

LeBaroqueNomade

Gilles Taillefer & Quatuor Adelys

Gilles Taillefer

Formé au théâtre, au chant et à la danse, Gilles Taillefer aime combiner ces trois modes d’expression, ce qui l’amène sur les scènes du théâtre musical, de l’opérette et de l’opéra.

Pour partager des répertoires qui lui tiennent à cœur et être au plus près du public, il crée  ses propres spectacles, où se mêlent subtilement poésie, chansons de films, standards de la comédie musicale ou de l’opérette, claquettes et textes de sa composition.

Seul en scène, il a adapté et joué des textes insolites (La Perle de Yukio Mishima). Depuis 2012, pour la compagnie Premier Acte, il est comédien et chanteur sur Tango&co, un spectacle lyrique autour de la mélodie argentine. En 2013,  il accompagne l’ensemble Cosmo comme récitant du Carnaval des Animaux. En 2015, à Paris et Trouville, il tient le premier rôle du Barbier de Trouville de Charles Lecocq. Et en 2016, il retrouve le quatuor Cosmo,  comme récitant dans Lamartine, un poète engagé.

Quatuor Adelys

Alix CATINCHI, Violon
Gersende MONDANI, Violon
Marie-Noëlle BERNASCON, Alto
Claire PERROTTON, Violoncelle

Formé en 2005, le Quatuor Adélys a développé sa personnalité musicale à travers un discours engagé et un renouvellement permanent du répertoire du quatuor à cordes. Constitué de quatre jeunes femmes, toutes issues de grands conservatoires européens, le quatuor Adélys s’est formé auprès du Quatuor Debussy, de Yovan Markovitch (Quatuor Ysaÿe), et des quatuors Parisii et Ludwig.

Invité de nombreux festivals (Musique et patrimoine, Quatre Vallées en musique, les Escales Brivadoises, le Printemps des poètes, Art, culture et spiritualité, les Concerts Vinteuil, les Jeudis de Nîmes, le Festival de l’Epau, Brittany Melodies, Cordes en Ballade, les Inouïes…), le quatuor se produit également aux côtés des violonistes Vadim Tchijik et Frédéric Bardon.

​Passionné par la transversalité des arts et les programmes originaux, le quatuor Adélys construit un projet qui lui est propre. Il enrichit désormais son travail musical par une démarche pluri-artistique et propose des concerts thématiques mêlant les arts : Le Génie de Mozart (musique et théâtre), Schubertiade gourmande (musique et gastronomie), A-ccords perdus (musique et danse). A l’invitation de l’association Femmes et Musique, il consacre un programme original autour des compositrices et créera en 2017 un spectacle empreint de féminité autour du personnage de Clara Schuman.

​Désireuses de partager leur amour du quatuor et de la musique de chambre avec le plus grand nombre, les membres du quatuor se produisent dans des lieux atypiques. Elles mènent en outre des actions pédagogiques en amont de leurs concerts.

Le premier disque du Quatuor Adélys est consacré aux quatuors à cordes d’Enguerrand-Friederich Lulh (Polymnie, 2014).

Pour en savoir plus, c’est ici !
QuatuorAdelys

GillesTaillefer

Bruno RIGUTTO & Jean-Yves CLÉMENT

Bruno RIGUTTO, pianiste

Bruno Rigutto, pianiste, compositeur et chef d’orchestre, lauréat des Concours Marguerite Long à Paris et Tchaikovski à Moscou, a débuté très tôt sa carrière internationale, invité par les plus grands chefs d’orchestre : Carlo Maria Giulini, Georges Prêtre, Lorin Maazel, Kurt Masur…
Personnalité audacieuse et contrastée, capable de poésie subtile et de lyrisme puissant, Bruno Rigutto avoue avoir reçu de Samson François, dont il fut le disciple pendant dix ans, « le sens de la liberté dans la musique, la générosité, le besoin d’imagination, et surtout le sens du toucher ».
Entre 1968 et 1978, ce grand artiste français a enregistré pour Decca France plusieurs récitals et concertos pour piano du répertoire classique et romantique – Haydn, Chopin, Schumann, Liszt, Tchaikovski, Dvorak et jusqu’ au XXème siècle, avec Ravel, Prokofiev. Cette maison de disques a choisi de fêter Bruno Rigutto, et publie la première réédition de ces enregistrements (coffret 8 CD Decca).

Jean-Yves CLÉMENT

est écrivain, musicien, docteur en philosophie, directeur de collection au Cherche-Midi, organisateur régulier du festival de Nohant, dédié à George Sand et Frédéric Chopin.

Docteur en philosophie (Nietzsche et l’art), après des études de piano et de musicologie, Jean-Yves Clément est directeur de collection au cherche midi de 1990 à 2012. Il y a créé la collection amor fati et publie, entre autre, des inédits d’Alain-Fournier, Nietzsche (Ecrits de jeunesse et Correspondance avec Cosima Wagner), Jules Renard, etc.

Directeur artistique des Fêtes Romantiques de Nohant depuis 1995 et des Rencontres Internationales Frédéric Chopin, fondées en 1997 (regroupés sous l’appellation Festival de Nohant en 2010), il crée dans ce cadre en 1997 le Prix Pelléas qui récompense « l’ouvrage aux plus belles qualités littéraires consacré à la musique ».

En 2002, il fonde les Lisztomanias de Châteauroux, Rencontres Internationales Franz Liszt. Il en est le directeur artistique, ainsi que des Lisztomanias International, créées en 2012 pour propager l’esprit de Liszt dans le monde.
J.-Y. Clément est également directeur artistique du festival Chartres en plein chant (2004 et 2005), et conseiller littéraire des Futurs de l’écrit de l’Abbaye de Noirlac (2007).

Conférencier, présentateur de concerts, créateur de spectacles littéraires et musicaux, récitant, animateur sur une antenne de Radio France de 1996 à 2008, enseignant à l’Université Populaire de Michel Onfray (Caen), J.-Y. Clément est en outre le créateur et le directeur littéraire des Journées Nationales du Livre et du Vin, créées à Saumur en 1996, qui décernent chaque plusieurs prix littéraires distinguant des ouvrages « louant les charmes de l’hédonisme à la française ».

Il est le récitant de ses propres textes écrits sur la musique (Variations Chopin, Nuits de l’âme, textes sur Les Sept dernières paroles du Christ de Haydn, Via Crucis de Liszt, etc.)

En 2013, il crée avec l’éditeur Christophe Rémond sa propre maison d’édition, généraliste et indépendante, Le Passeur éditeur, dont il est le vice-président et le directeur éditorial.
BrunoRigutto

Jean-YvesClément

Du Maître à l’élève

Carte blanche aux grands élèves de l’Académie et à leurs professeurs

Sept professeurs de musique exerçant dans des conservatoires de différentes régions de France ont relevés le défi. Ils ont chacun préparé le concert avec leurs élèves, puis mis en commun leur travail de l’année pendant la semaine intensive de l’Académie du festival partagée entre répétitions et aubades (du 25 au 27 juillet, Hopital, Crèche, Maison de Retraite).

Programme dévoilé en début de concert.

 Académie

Trio Cinabre & Vincent Penot

Trio Cinabre

C’est leur enregistrement « Sillages », un voyage musical avec cinq compositeurs contemporains de la Grande Guerre, qui a révélé en novembre 2015, le Trio Cinabre aux mélomanes. Pour en savoir plus sur ce groupe, c’est ici !

Thomas SAULET, flûte

Thomas Saulet commence ses études musicales en Bourgogne auprès de Philippe Perrousset avant d’intégrer le conservatoire de Genève, puis les CNSM de Lyon et de Paris où il suit les enseignements d’Emmanuel Pahud et Philippe Bernold.

En 2004 il rencontre Yo Yo Ma qui lui propose de rejoindre son Silk Road Project. La même année il intègre le Gustav Mahler Jugend Orchester sous la direction de Claudio ABBADO. Depuis, Thomas Saulet a joué sous la direction de chefs prestigieux, Gardiner, Salonen, Petrenko, Chung…

Sa pratique de la musique de chambre l’a amené à travailler auprès de compositeurs comme Peter EÖTVÖS ou Ibrahim MAALOUF et à se produire sur les scènes des Prom’s, festival Présences, Concertgebow d’Amsterdam.

Professeur d’Enseignement Artistique, Thomas SAULET a animé des Master class à l’Université du Wisconsin aux Etats-Unis, au Conservatoire de Musique à Montréal au Québec, à l’académie de musique d’Astana au Kazakhstan.

Thomas Saulet est flûte solo de l’Orchestre Pasdeloup depuis 2005.

Sonia LAZIZ, alto

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en Alto, en musique de chambre et en pédagogie, Sonia Laziz est actuellement Professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental de L’Haÿ-les-Roses (94). Après avoir occupé pendant deux ans le poste d’Alto Solo de l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire de Paris, Sonia Laziz joue régulièrement à l’Opéra de Rouen.

Chambriste passionnée depuis ses débuts, elle a fondé plusieurs ensembles, du trio flûte-alto-harpe au quatuor à cordes, en passant par le sextuor à cordes, et a notamment été lauréate du Concours de la FNAPEC (2008), sélectionnée au Concours International de Vérone puis à l’Académie de Villecroze (2010). Elle s’est produite pour des festivals tels que Les Journées Internationales de la Harpe d’Arles (13), Les Concerts de Vollore (43), Les Alizés d’Essaouia (Maroc), mais également salle Molière, salle Cortot…

Aliénor MANCIP, harpe

Professeur titulaire au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Châteauroux, Aliénor Mancip se produit sur différentes scènes, au sein de formations telles que l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra de Tours, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, le Lucerne Festival Academy sous la direction de Pierre Boulez….

Possédant une double formation de pianiste et de harpiste, Aliénor Mancip est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, en Harpe et en pédagogie. Passionnée de musique de chambre, elle travaille aussi bien dans des formations constituées (duo cor-harpe, duo violoncelle-harpe…) que de manière ponctuelle, invitée par différents festivals.

Aliénor Mancip joue une harpe Lyon and Healy.

Vincent Penot, clarinette

Clarinette basse solo, a l’Orchestre National de l’Opéra de Paris, Vincent Penot est directeur de collection du site « clarinet- edition.fr », Il participe à l’évolution du répertoire en créant régulièrement de nouvelles œuvres écrites pour lui, (concertos, sonates, pièces pour clarinette seule).

Après des études brillantes au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Vincent Penot intègre en 2009 l’orchestre de L’Opéra National de Paris, en tant que clarinette basse solo. Parallèlement, il remporte le 1er prix au Concours National du Lyons Club, Le 4ème prix Au Concours International Karl Nielsen, à Odense et le 2ème prix au Concours National d’interprétation Claude Debussy.

Il est également clarinette solo de l’Orchestre Pasdeloup.

Ses centres d’intérêt sont variés, du baroque en musique de chambre à la musique contemporaine, domaine où son jeu suscite des créations. Récemment, il a créé le concerto pour clarinette et orchestre de Jean-Christophe Keck, à la salle Gaveau, et également celui de Vincent Bouchot pour clarinette basse et orchestre à la salle Pleyel.

Vincent Penot dirige également une collection sur le site « clarinet-edition.fr «, ce qui lui permet de faire découvrir certains compositeurs de talent, et également de travailler à des adaptations ou transcriptions pour ses instruments qui sont la clarinette et la clarinette basse.
Depuis cette année, il enseigne la clarinette au CRR de Boulogne-Billancourt.
VincentPenot

TrioCinabre2 TrioCinabre

Conférence de Presse des 13e Escales…

Esc LR 05 2017

La traditionnelle conférence de presse s’est tenue dernièrement à Brioude.

Elle a été l’occasion de présenter les nouveautés de la programmation 2017 ainsi que de nouvelles têtes.

Programmation des 13e Escales Brivadoises.

Flyer2017Final

Présentation Escales 2017

 

Merci à nos soutiens