Le festival musical de Brioude

Capella Menestralis

Les Alta Capella [Stadpfeifer (all.), Piffari (it.)] étaient des ensembles d’instruments à vents présents en Europe dès le XIVe siècle jusqu’au XVIe siècle.

Principalement destinés au jeu en plein air, privilège des grandes cours princières, les « Alta Capella » tenaient un rôle de « blason sonore » et marquaient de leur présence un grand nombre de circonstances publiques officielles, rituelles, liées au pouvoir.

A partir du XIVe siècle, on voit fréquemment dans l’iconographie des ensembles de hauts instruments, accompagner les danses et les fêtes.

Le terme Alta Capella date du XVe siècle. Ce mot est une abréviation d’alta musique (fr.) ou loud music opposé à basse musique, soft music. Les hauts instruments étaient les chalemies, sacqueboutes, trompettes, percussions, tandis que les bas instruments étaient flûtes à bec, violes ou vièles, harpes, pslaterion et autres.

Ces ensembles d’instruments à vent comportent en général deux ou trois hautbois de tailles diverses (Chalemie), et une trompette courbe, à coulisse ou plus tardivement un sacqueboute.

Ensemble à géométrie variable constitué de nombreux instruments à redécouvrir, la Capella Menestralis est un nouvel ensemble constitué de jeunes musiciens professionnels issus du Département de Musique Ancienne de la Haute Ecole de Musique de Genève.

Se perfectionnant et se trouvant réuni pour défendre une même cause commune, à savoir, la recherche, l’interprétation et la re-création de ces magnifiques pages de l’Histoire de la Musique qui nous ont été léguées à travers de nombreuses sources, images, partitions, patrimoine culturel immatériel.

Liselotte EMERY, cornet à bouquin et flûte
Ariane BRÜCKNER, chalemie et flûte
Marie VAN CUSTEM, dulciane et flûte
Adrien BRANGER, sacqueboute

Capella Menestralis

Merci à nos soutiens